Le challenge de trouver des cadeaux non-sexistes pour une petite fille fan de princesses

J’avais essayé d’élever ma fille dans une éducation la moins sexiste possible. Nous lisions des livres avec des héros filles et garçons, elle a un poupon mais aussi un garage avec des petites voitures. Son déguisement de carnaval était une coccinelle (la seule de toute la classe, les 14 autres petites filles étaient en princesses) et elle l’adore car c’est sa mamie qui l’a fait.

Mais…. deux ans de fréquentation d’école et la lecture malencontreuse d’un livre sur les princesses nous ont ramené dans le “droit chemin” et voilà Petite Lutine qui ne jure plus que par les princesses.

En fait cela ne me gêne pas vraiment. Aimer les princesses, pourquoi pas ! La question est plutôt de savoir quelle image on met derrière la princesse. Si une princesse c’est une gourde qui attend bêtement que n’importe quel prince charmant la choisisse sans qu’elle ait son mot à dire, qui se contente d’être belle, d’enfanter poliment en silence et de sourire, alors là ça me pose problème. J’ai envie de donner à ma fille confiance en elle, qu’elle sache qu’elle a le pouvoir de décider de sa vie et d’être libre. Les statistiques montrent que les filles sont moins combattives que les garçons, notamment dans leurs choix d’orientation. Au niveau du bac, les filles réussissent mieux que les garçons. Cependant elles font des études supérieures moins longues, avec des choix moins ambitieux et moins valorisants d’un point de vue social et professionnel (voir article du Cereq). A niveau égal, une fille choisira de devenir infirmière et un garçon médecin. Alors attention, qu’on ne me fasse pas dire ce que je ne dis pas ! Je ne dénigre pas les métiers à études moins longues, je ne veux pas que ma fille finisse médecin ou avocate. La seule chose que je veux, c’est que les filles se sentent aussi libres que les garçons de choisir des métiers ambitieux ou non, aussi fortes qu’eux pour décider de leur voie professionnelle.

Super-Princesse

Revenons à notre sujet. Petite Lutine , les princesses et les cadeaux. Dans son adoration pour les princesses, Petite Lutine inclut les châteaux-forts. Nous allons donc lui fabriquer un beau château-fort en bois pour Noël. La question suivante était comment le peupler.

J’ai passé des heures sur internet à chercher des figurines féminines qui soient un brin aventurières. On trouve des tas d’hommes avec divers équipements, épée, lance, bouclier etc… Ils sont à cheval, partent en expédition, au combat. Les femmes, elles, ont des grandes robes bien décolletées qui ne leur permettent ni de monter à cheval ni de courir. Elles ont souvent la main levée pour dire au revoir à leurs bien-aimés chevaliers en bonnes potiches qu’elles sont. Elles peuvent parfois avoir un bébé dans les bras. Elles sont cantonnées au mieux à leur rôle de mère au pire à celle qui attend. Cette situation se retrouve dans nombre de kits de jeux d’imagination. Cet état de fait a reçu récemment une réponse de la part de la marque lego qui a sorti un kit de femmes scientifiques comme on peut le lire dans cet article du Figaro (d’ailleurs ce kit a eu tellement de succès qu’il est déjà épuisé !)

Par contre, point n’ai-je trouvé de princesse guerrières ou aventurières. Heureusement, l’univers de l’héroïc-fantasy est venu à mon secours. Là on trouve des femmes certes en robe, mais à cheval. On trouve des femmes prêtes à se battre, des magiciennes aux pouvoirs cosmiques, des princesses elfes guidant leur peuple… J’ai choisi les figurines de la marque Schleich, que je trouve de très bonne qualité. Enfin, Petite Lutine pourra s’identifier aux princesses qu’elle aime tant, tout en développant un imaginaire actif et aventurier.

Nota bene :

Dans le yoga des natha-yogi (et la plupart des théories orientales), on cherche à développer dans chaque individu à la fois les qualités féminines et masculines. Les qualités de douceur, d’écoute, de compréhension, et les qualités de ténacité, de combattivité, de goût pour l’aventure. On associe chacune de ces tendances au côté féminin ou au côté masculin, mais pas du tout au sexe des individus, puisque ceux-ci doivent développer les deux côtés. Il me semble donc que les jouets anti-sexistes doivent aider les enfants à développer les deux côtés également. Il ne s’agit pas de proposer aux filles de renier leur douceur et leur féminité, ou de les braquer contre le beau métier de maman au foyer, mais de développer également leur pouvoir et leur initiative. Il ne s’agit pas de transformer les garçons en petites filles modèles, mais de leur permettre d’exprimer aussi leur douceur. C’est un peu la théorie du yin et du yang 🙂

Si vous voulez vous aussi offrir des cadeaux à votre enfant présentant des femmes dans des rôles actifs :

Cet article constitue ma participation aux jeudis de l’éducation, organisés par le blog Wondermomes.

macaron-rdv-education-02-exp-200

Voici les autres participants :

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply wondermomes 4 décembre 2014 at 10 h 41 min

    Pour les princesses aventurières tu as Mérida (la princesse du film rebelle) 😉 La mienne aussi est fana des princesses mais je la laisse faire car, avec deux grands frères, elle joue aussi aux voitures etc…(et mon deuxième joue aussi au papa avec les poupées de sa soeur). Tant qu’on ne les force pas à choisir un jouet qu’il n’aime pas, c’est l’essentiel pour moi ! Par contre, les photos des jouets que tu as sélectionnés ne s’affichent pas…

  • Reply crazyprof 4 décembre 2014 at 12 h 10 min

    Je suis entièrement d’accord avec toi et je partage ton avis. Tu as très bien su exprimer le besoin et la nécessité de montrer aux petites filles qu’elles peuvent avoir les rêves qu’elles souhaitent, qu’elles ne sont pas limitées. J’offre souvent de la lecture et je fais attention à ce que je choisis. J’adore les figurines Lego scientifiques au passage! Biz V.

    • Reply Adeline 4 décembre 2014 at 12 h 38 min

      Merci ! Oui elles sont trop cool ces figurines, j’espère qu’ils vont vite les rééditer !

  • Reply activitesmaison 10 décembre 2014 at 22 h 15 min

    Oh que j’aime ton article ! Pour te rassurer; ma fille a eu sa période princesse à 4/5 ans mais elle en est bien sortie et maintenant elle est plutôt dans le trip espionne/aventurière ! Mais j’aime beaucoup la façon dont tu t’en sors avec tes princesses à cheval et tes magiciennes ! top !

    • Reply Adeline 11 décembre 2014 at 8 h 02 min

      Ouf merci, tu me rassures ! Y’a des jours où à l’entendre parler de mariage et compagnie, je me demande où on va 🙂 Mais récemment la princesse a entamé quelques grandes aventures, on est sauvées !

  • Reply [Les jeudis éducation] A la Sainte Barbe, plantons le blé de l’espérance ! | Poucelimama 18 décembre 2014 at 20 h 53 min

    […] Le challenge de trouver des cadeaux non-sexistes par Les découvertes de la petite lutine […]

  • Reply Christelle 15 février 2015 at 0 h 31 min

    Et quid pour les petits garçons ? c’est encore plus dur de leur offrir des jouets/jeux “de fille”… Des idées ??? Merci !!

    • Reply Adeline 16 février 2015 at 19 h 07 min

      Oui, c’est ce que je me dis souvent, le sexisme est encore plus difficile à combattre du côté garçon (on peut habiller une fille en bleu, mais un garçon en rose, c’est plus difficile à assumer)… Je n’ai pas de garçon, mais je dirais déjà un poupon (garçon 🙂 ) avec un porte bébé type écharpe ou mei tai pour le porter. Ensuite ce qui peut bien passer c’est de lui faire une cuisinière en extérieur, à proximité d’un bac à sable par exemple, comme ça il patouille à fond, ou en intérieur si cela lui plait. Après pour tous les jeux d’imitation, perso je ne suis pas fan des fer à repasser et compagnie, que ce soit pour fille ou garçon ! Et en jeux d’imitation, un château-fort où on peut mélanger les genres. Les figurines schleich d’inspiration elfique sont pas mal du tout je trouve, les femmes sont assez guerrières et il y a des hommes avec des animaux ce qui leur donne un côté plus doux.

  • Reply Croyances et légendes de NoëlWondermomes 25 mars 2015 at 16 h 43 min

    […] parlent aussi éducation : remplacer la punition (formation Faber et Mazlish), le challenge de trouver des cadeaux non-sexistes pour une fana des princesses, pourquoi on ne doit pas dire « mais » à ses […]

  • Leave a Reply