L’écriture naturelle : écrire des courriers

La pédagogie Freinet propose l’apprentissage de la lecture et de l’écriture selon ce qu’on appelle communément la “méthode naturelle”. Sur le site de l’ICEM, on rappelle bien qu’il est réducteur d’appeler ce contexte global d’apprentissage une “méthode”. Il s’agit d’installer des situations de communication qui ait du sens, afin que l’apprentissage de la lecture et l’écriture soit suscité naturellement par l’envie naturelle de l’enfant d’apprendre et de grandir.

A la maison, il est tout à fait possible de créer ces situations naturelles d’écriture. Nous écrivons nous mêmes à de nombreuses reprises dans notre vie de tous les jours, il suffit donc de proposer les mêmes occasion à notre enfant.

La première idée que je pratique depuis très longtemps avec petite lutine, est de la faire écrire à ses arrières grands-mères. En effet, ce sont de très vieilles dames, à qui cela fait particulièrement plaisir de recevoir du courrier, cela occupe leur quotidien malheureusement trop solitaire. En plus, elles ont le temps et répondent donc à petite lutine avec plaisir. [Dernier argument qui serait pour l’enfant précoce d’une amie qui refuse d’écrire car il y a le téléphone et l’ordinateur : ces vieilles dames n’aiment pas le téléphone et n’ont pas d’ordinateur].

méthode écriture naturelle situation naturelle de communication

Je demande donc à petite lutine de me dicter une lettre, que j’écris avec les feutres qu’elle me demande d’utiliser. J’écris exactement ce qu’elle dicte, même si certaines phrases sont un peu répétitives ou longues. Puis petite lutine écrit ce qu’elle veut en-dessous, en lettres bâtons (ce sont celles qu’elle a apprises à l’école). Ensuite elle colle le timbre avec une véritable jubilation, puis nous allons poster la lettre ensemble. Cette activité est extrêmement importante et productive. Petite Lutine se familiarise avec l’écrit dans un contexte réel, pas quelque chose d’artificiel créé à l’école pour les écoliers. Elle manifeste un véritable désir d’écrire puis de lire les réponses reçues. Il n’y a aucun jugement, ce qui la met en confiance et laisse son envie d’apprendre s’exprimer librement.

Il arrive maintenant souvent qu’elle veuille écrire toute seule des lettres pour ses copines ou les membres de sa famille. Nous les joignons donc au courrier, ou alors elle porte elle-même l’enveloppe à sa copine.

En relisant l’article du grandir autrement n°34 consacré à la pédagogie Freinet, j’ai compris qu’il était possible de s’y prendre autrement, pour que l’écriture soit encore davantage un acte spontané de la part de l’enfant. Selon l’article “La méthode naturelle d’écrilecture”, de Gaëlle Brunetaud-Zaïd, l’enfant a l’intention d’écrire, il écrit à sa façon sur un cahier ou une feuille, des vaguelettes, des formes, des points. Puis l’adulte lui demande “Qu’as-tu voulu écrire ?” et sous la phrase de l’enfant, écrit la même phrase avec la bonne graphie. Aucun parole commentaire n’est émise sur ce qu’a écrit l’enfant.

écriture libre apprendre à écrire

Je ferai sans doute ça la prochaine fois. Surtout que Petite Lutine a émis le vif souhait d’apprendre à écrire en “attaché”. Comme je n’ai pas encore trop d’idées ni de matériel Montessori pour lui montrer comment faire, lui proposer de se libérer et d’écrire comme elle le pense peut peut-être la conduire à cet apprentissage assez naturellement, en évitant de plus de venir trop s’entrechoquer avec ce qu’elle apprend à l’école (je n’ai pas envie de l’embrouiller).

Edit : Nous avons essayé aujourd’hui l’écriture naturelle. Petite Lutine n’avait pas confiance au début “Je sais pas écrire en attaché moi”. Je lui ai dit qu’il fallait qu’elle fasse comme elle pensait et que ce serait très bien. Elle a donc tracé des lignes ondulées sur une feuille. Pour le moment, l’intention d’écrire n’est pas très forte. Elle trace des lignes, puis réfléchit à ce qu’elle a voulu dire. Je pense que le mieux serait sans doute de lui faire tenir un journal de bord où elle réfléchirait d’abord à ce qu’elle veut raconter, puis irait l’écrire (à sa façon évidemment), quitte à écrire des choses très courtes, mais qui soient bien chargées d’intention, plutôt que de jouer à tracer des lignes (c’est une très bonne chose de tracer des lignes, mais ce n’est juste pas le même exercice !).

écriture naturelle

Et voilà la traduction (là où j’ai barré, c’est qu’elle m’a dit : “Mais non maman c’est pas là que j’ai écrit ça, c’est là !!!” en me montrant une ligne en-dessous).

apprendre à écrire en attaché naturellement

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply activitesmaison 4 mars 2015 at 20 h 13 min

    Très intéressant ton article ! Moi aussi j’ai plutôt tendance à faire la dictée à l’adulte ! Je pense que je vais essayer l’ecriture naturelle avec Noé la prochaine fois ! D’autant qu’il insiste pour écrire à sa marraine !

    • Reply Adeline 5 mars 2015 at 15 h 07 min

      Voilà, j’ai mis l’article à jour, j’ai essayé l’écriture naturelle. C’est amusant, elle a aimé et ça l’a mise en confiance. Il faudra voir l’évolution sur le long terme. C’est vraiment chouette que la démarche d’écrire soit réclamée par ton fils !

  • Reply L’écriture naturelle | Activités à la maison 26 mars 2015 at 7 h 15 min

    […] lu sur le blog « Les découvertes de petite lutine » un article qui m’avait bien intéressé sur l’écriture naturelle selon […]

  • Reply activitesmaison 26 mars 2015 at 8 h 03 min

    Ca y est, on a testé !
    http://activitesmaison.com/2015/03/26/lecriture-naturelle/

    • Reply Adeline 26 mars 2015 at 10 h 36 min

      Oui j’ai lu, c’est super ce que vous avez fait !!

  • Reply 6 propositions pour ralentir le rythme dans la famille | Les découvertes de petite lutine 4 novembre 2015 at 18 h 54 min

    […] de faciliter les apprentissages scolaires : on peut par exemple proposer aux enfants d’écrire des courriers à des membres éloignés de la famille, de faire des recettes de cuisine, de tenir un journal de […]

  • Reply Eloge de l’éducation lente | Les découvertes de petite lutine 4 novembre 2015 at 18 h 54 min

    […] contextualisés, renvoyant à une situation de communication réelle pour l’enfant (cf l’article sur l’écriture « naturelle »). On peut également penser à cette jeune femme qui témoigne dans le film Être et devenir, […]

  • Leave a Reply