Le défi zéro déchets avec les enfants

La démarche du zéro déchet est une démarche qui s’initie en famille. Nos enfants sont très sensibles aux questions d’écologie, de survie de la planète. Ils remarquent tous les déchets qui traînent dans la nature, s’en offusquent, voudraient la nettoyer toute entière. Ils ne sont pas encore pris dans les affres du “qu’en dira-t-on”. Ils sont donc tout à fait prêts à rentrer dans un défi familial de recherche du zéro déchet.

Comprendre

Avant de se lancer dans cette démarche, il est important de partir des constats des enfants (les papiers qui traînent le long du sentier de balade, la bouche d’égoût bouché par les papiers et les plastiques, on peut montrer aussi des reportages sur ce continent artificiel créé par les déchets plastiques dans l’océan Pacifique : vidéo 1, vidéo 2).

On peut ensuite leur expliquer le principe des déchets cachés, que pour chaque objet que l’on jette, il se cache derrière de nombreux déchets dus à la fabrication, au recyclage, au transport…

Ces différents constats ne manquent pas de les motiver, et de leur donner l’envie de changer leurs habitudes pour tenter de résoudre, au moins à notre mesure, ce problème.

Analyser

On peut faire quelques statistiques avec les enfants : combien de sacs poubelle sort-on par semaine ? Combien de sacs de tri ?

A partir de ces constats, on peut se donner quelques objectifs : passer de deux sacs de poubelle par semaine à un sac, puis au bout de quelques mois, plus que un sac toutes les deux semaines etc. Les objectifs donnent un côté ludique au défi.

On peut aussi observer : que met-on dans ce sac poubelle ? Que peut-on supprimer facilement ? Que peut-on changer dans nos pratiques pour supprimer ces déchets ?

Montrer l’exemple

Béa Johnson, française installée aux Etats-Unis et devenue la chantre internationale du zéro déchets propose la pyramide suivante : 

Mais c’est un peu facile de demander à l’enfant de refuser, de faire le tri dans ses affaires, de donner ce qu’il n’utilise pas, si nous ne le faisons pas nous même. Mieux vaut tout d’abord lui demander de nous accompagner dans le tri de nos propres affaires : “Aujourd’hui on va trier l’armoire à vêtements de Maman, tu m’aides ?”, puis de lui proposer de regarder parmi les siennes ce qu’il en est.

Actions concrètes à mettre en place

Certaines habitudes sont plus faciles à mettre en place que les autres. Aller dans tous les magasins avec des bocaux par exemple peut sembler pour certains compliqués. Voici des idées faciles :

  • mettre un stop-pub sur la boîte aux lettres
  • utiliser des mouchoirs en tissu plutôt que en papier
  • faire ses propres yaourts
  • refuser les goûters emballés pour le matin à l’école ou l’après-midi, préférer des fruits frais, des fruits secs, du pain avec chocolat/confiture, on peut aussi faire des goûters salés ! Pain et olives par exemple.
  • refuser les sachets plastiques pour l’emballage des fruits et légumes
  • aller chercher son pain à la boulangerie avec un sac à pain et refuser la petite feuille de papier autour de la baguette
  • mettre en place un compost pour les épluchures de légumes

Faire des expériences amusantes

Petit à petit, on prend goût au fait maison (et le porte-monnaie aussi y prend goût !), et on peut s’amuser avec les enfants à faire de nouvelles expériences :

  • fabriquer sa lessive maison : pour l’instant nous faisons la nôtre avec du savon de Marseille, mais nous allons tester prochainement une recette à base de cendre
  • faire ses yaourts : à la yaourtière pourquoi pas, mais ça demande encore un équipement d’électroménager, alors qu’il est tout à fait possible de faire son yaourt au four
  • les produits ménagers, avec vinaigre blanc, bicarbonate de soude et huiles essentielles, c’est facile, on a l’impression de faire des potions magiques, c’est très drôle et en plus les HE sentent bon
  • nous avons envie d’essayer de fabriquer notre propre savon liquide pour les mains, le liquide vaisselle aussi.
  • avoir des poules permet également de supprimer une partie des déchets alimentaires (et en plus d’avoir des oeufs !), et ça plaît énormément aux enfants.

Voici quelques lectures inspirantes sur le sujet :

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply