Jeu de piste sur le thème des indiens

Hier nous avons organisé un grand jeu de piste sur le thème des indiens avec les copines de la lutine. C’était super, elles ont adoré. On a gambadé ensemble dans tous les sens, et j’ai eu l’impression d’avoir 7 ans à nouveau.

On a ensuite terminé l’après-midi en faisant cuire du pain sur le feu, c’était le clou de l’après-midi.

Je vous donne les étapes du jeu afin que vous puissiez le faire à votre tour avec vos enfants.

 

Matériel :

  • une plume par enfant
  • une tresse en laine attachée en rond par enfant
  • deux planches
  • un poteau en bois brut (si possible peint en blanc à l’avance) pour faire le totem
  • connaître les environs et savoir où trouver quelques fruits d’automne

Début du jeu :

Nous sommes des Indiens de la tribu des Achikawa. Je vais d’abord vous maquiller (on dessine deux traits sur les joues de chaque enfant). Maintenant vous allez mettre votre coiffe d’Indien (les enfants mettent leur petite tresse dans les cheveux). Peut-être le savez-vous déjà, les plumes que portent les Indiens sont des symboles de leur courage. Il vous faudra accomplir des actes de bravoure pour en gagner une. Êtes-vous prêts pour cela à accomplir des épreuves difficiles, à braver le danger, à protéger la tribu ? Alors c’est parti.

  1. Tout d’abord, il va falloir que nous protégions notre village de tipis du terrible glouton qui rôde dans les environs. Pour ceci, nous allons ramasser des bogues de châtaignes et en entourer les tipis. Le glouton aura peur de se blesser les pattes et ne passera pas. (Nous avons posé les châtaignes devant la porte d’entrée de la maison).
  2. Maintenant que nos papooses sont en sécurité, allons marquer l’entrée du territoire de notre tribu afin d’avertir les Indiens de passage qu’ils pénètrent sur nos terres de chasse. Pour ceci ramassons feuilles, fleurs, fruits, brindilles afin de dessiner un grand symbole sur le sol. (L’idée est de leur faire faire une sorte de mandala végétal)
  3. Ecoutez !!! Dans le lointain, on entend le grizzly qui rugit. Il semble de bien mauvaise humeur. Ecrivons une lettre à la reine du peuple qui fabrique le plat préféré de cet ours imposant pour lui demander de lui en préparer. (Nous avons déposé une lettre près des ruches du village. En l’absence de ruche, vous pouvez la déposer dans un arbre creux)
  4. Oh mince, la rivière a débordé à cause des orages. La terre est détrempée, nous risquons de nous enfoncer comme dans des sables mouvants. Il faut traverser sur des planches.
    (Les enfants passent tour à tour. Ils posent la première planche devant eux, montent dessus, posent la deuxième, montent dessus, ramassent la première derrière eux, la pose devant et ainsi de suite).
  5. Allons chanter une chanson indienne à l’arbre protecteur des esprits de la forêt. Mais attention, le chemin pour s’y rendre est parsemé d’embûches. (J’avais créé un parcours d’obstacles dans la forêt : passer sous une branche basse, sauter par-dessus des branches mortes posées les unes derrières les autres, franchir un trou en marchant sur des pierres, marcher sur une longue ficelle, enjamber un tronc. Puis nous avons chanté “Ani couni”)jeu de piste
  6. Ramenons 30 noisettes (ou ce que vous trouvez facilement autour de chez vous, glands, pommes de pin…) à Bison rapide le grand chef indien, il nous donnera la dernière mission à accomplir pour être des Indiens valeureux.
  7. Bison rapide nous demande de peindre le totem de la tribu. Ensuite nous pourrons danser la danse du soleil autour, et faire le feu pour le goûter.

Une fois toutes ces épreuves accomplies, j’ai remis leurs plumes à chaque petit Indien, qui s’est également choisi un nom traditionnel de la tribu Achikawa. Nous avons donc eu : lynx bavard, mulot courageux, corbeau malin, renard agile, belette bavarde.

Nous avons ensuite pu déguster un goûter bien mérité autour du feu.

recette feu de camp

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply