Premiers chapitres du roman “Lisa s’est cassé la jambe”

jambe cassée histoire enfant hôpital

La phase de correction est terminée, j’ai reçu et étudié attentivement les derniers commentaires des bêta-lecteurs. Le livre est désormais dans sa phase de préparation graphique (montage de la maquette, de la couverture, etc…). Pour vous faire patienter encore un peu, voici les trois premiers chapitres du roman. Je vous rappelle que la sortie est prévue le 24 novembre !

Chapitre 1

Cet après-midi, Lisa a prévu d’aller jouer avec Marie et Sophie pendant que ses parents travaillent. Elle a mis ses bottes, car elles veulent construire un barrage sur la petite rivière qui coule au fond du pré derrière la maison de Marie.

Au bord de l’eau, elles s’amusent comme des folles, entassent des pierres dans le ruisseau, plantent des bâtons pour les faire tenir…

Au bout d’un moment, Marie a faim, elle veut rentrer goûter. Sophie aussi avoue qu’elle a envie de manger. Lisa aurait bien aimé jouer plus longtemps, mais elle les suit quand même.

Les trois petites filles courent à travers la prairie, leurs bottes font floc floc, car elles sont pleines d’eau. Elles longent la haie du pré pour rejoindre la sortie. Soudain, Lisa s’arrête, étonnée :

Regardez ! On dirait qu’il y a quelque chose caché ici dans la haie.

En effet, les buissons sont moins touffus à cet endroit, et on aperçoit du métal à travers.

C’est une barrière on dirait, remarque Sophie.

Chouette, si on passe par là, ça nous évite de faire tout le tour jusqu’à la sortie du pré, se réjouit Lisa.

Marie fait la moue, elle a peur de se faire griffer par les ronces qui envahissent le vieux portail. Mais Lisa, que rien n’effraie, commence déjà à grimper. Sous le regard de ses copines, elle escalade une barre, puis une deuxième. Soudain, elle se fige, elle sent le métal vaciller. Derrière elle, Sophie pousse un cri d’inquiétude. Lisa voudrait sauter à terre, mais elle n’a pas le temps, car la barrière l’entraîne en arrière. Elle tombe brutalement par terre, la barrière par-dessus elle.

Chapitre 2

Lisa pousse un grand cri, elle a mal à la jambe, elle a l’impression d’être bloquée.

À l’aide ! crie Lisa de toutes ses forces.

Sophie réagit à toute vitesse. Elle enjambe la barrière tombée au sol et part chercher du secours. Pendant ce temps, Marie essaie d’aider Lisa à dégager ses jambes coincées sous les traverses métalliques. Mais que c’est lourd ! Lisa a très mal à la cheville, elle n’arrive pas bien à se déplacer. Elle se met à pleurer, crie à nouveau. Elle a peur de mourir. Elle ne sait pas quoi faire, et Marie non plus.

Heureusement, Sophie revient avec les parents de Marie. La maman soulève la barrière, et le papa prend la petite fille dans ses bras.

Viens, je te ramène à la maison, ça va aller maintenant, on est avec toi.

Lisa est soulagée, mais elle a encore très peur. Elle est choquée par ce qui s’est passé. Elle continue de pleurer doucement.

Le papa de Marie s’appelle Paul. Il pose Lisa sur le canapé dans le salon. La maman, Anouck, revient avec un sac plein de petits pois. Lisa fait la grimace, elle n’aime pas les petits pois, elle n’a pas trop envie d’en manger, surtout avec sa jambe qui lui fait mal. Anouck se met à rire :

Mais non, tu ne vas pas les manger. Ce sont des légumes congelés, tu peux les poser sur ta jambe, là où tu as mal. Ça aidera la douleur à partir.

Lisa obéit. Brrrrr, c’est froid ! Mais en effet, au bout de quelques instants, elle a un peu moins mal. Anouck s’assoit à côté d’elle et lui fait un gros câlin pour la réconforter. Lisa sent son cœur qui bat fort. Elle est contente qu’on lui fasse un câlin, mais elle préférerait voir son papa ou sa maman. Elle est encore très inquiète. Elle a peur que sa jambe soit cassée, que ses parents la disputent, qu’elle ne puisse plus jamais marcher, que les docteurs lui coupent la jambe, que… Tout se mélange dans sa tête.

Elle entend Paul téléphoner à quelqu’un. Pendant ce temps, Anouck lui apporte un goûter avec du chocolat. Mmmmm ça fait du bien de manger. Ses copines sont là, elles lui remontent le moral.

Tu crois qu’ils vont me couper la jambe ? demande Lisa.

Mais non ! s’exclame Marie. Quand j’étais petite, je me suis cassé le bras en tombant d’une balançoire. Regarde, j’ai toujours mon bras.

Et puis tu sais, ajoute Sophie, on n’est pas encore sûres que ta jambe soit cassée !

Lisa est un peu rassurée, mais pas trop. Elle a encore envie de pleurer.

À ce moment-là, la porte s’ouvre. C’est son papa qui arrive.

Papa ! s’écrie la petite fille.

Ma chérie, répond son papa avec un grand sourire. Il la prend dans ses bras. Lisa se sent enfin mieux. Elle a presque l’impression de ne plus avoir mal.

Papa ramène Lisa à la maison. Il la couche sur le canapé. Maman est là. Lisa est rassurée. Elles vont aller toutes les deux à l’hôpital, pendant que Papa restera à la maison avec son petit frère.

Chapitre 3

Lisa et Maman attendent dans la salle d’attente des urgences depuis déjà trois heures. Lisa s’ennuie, elle est fatiguée. La nuit est tombée, elle aimerait bien dormir. Elle a mal à sa jambe.

Elle voit l’infirmière de l’accueil se lever et venir vers elles. Est-ce que c’est leur tour ? Non… L’infirmière repart accompagnée d’un homme qui s’est blessé à la main. Pffff c’est nul l’hôpital ! On attend trop longtemps ! Lisa ronchonne quand soudain, elle voit l’infirmière juste devant elle. Elle devient toute rouge, et espère que l’infirmière ne l’a pas entendue rouspéter

Allez petite demoiselle, c’est ton tour. Viens avec moi, une autre infirmière va t’accompagner en salle de radiologie.

Maman porte Lisa jusqu’à la porte. Elle suit la nouvelle infirmière dans les couloirs, puis entre dans une salle un peu bizarre. On fait asseoir Lisa sur une table et un médecin les rejoint.

Bonjour Lisa. Je suis le docteur Schott, mais tu peux m’appeler Marc. Je vais faire une radio de ta jambe. Une radio, c’est comme une photo, mais de l’intérieur de ton corps. Ça me permettra de voir tes os, et de savoir s’ils sont cassés.

Est-ce que ça fait mal ? demande Lisa d’un air soucieux.

Absolument pas. C’est exactement comme quand on prend une photo. Sauf que moi, mon appareil photo est un peu plus gros…

En effet, le médecin déplace une grosse machine jusque devant elle.

Je vais me mettre derrière la vitre là-bas. Tu vas rester sans bouger, et hop, la photo sera faite.

Lisa a hâte que cette radio se termine. Le médecin est gentil, mais brrrr, la table sur laquelle elle est assise est glacée, ça lui fait froid dans tout le corps.

Heureusement l’examen est vite fini. Le médecin projette la radio sur un écran et la montre à Lisa et sa maman. Il leur explique que la jambe est cassée en bas, près de la cheville. Il va falloir que Lisa porte un plâtre.

Pendant les dix premiers jours, on va lui faire un immense plâtre, depuis le haut de la cuisse jusqu’aux orteils, et après on pourra lui en faire un nouveau, plus petit.

Lisa est abasourdie, elle ne sait pas quoi dire ni penser. Elle se demande bien ce qui va se passer maintenant.

Une infirmière entre avec un lit roulant.

Bonjour Lisa, je m’appelle Nori et c’est moi qui vais faire ton plâtre.

Bonjour, répond Lisa en observant la jeune femme. Nori a des cheveux châtain clair coupé court qui encadrent son joli visage rond. Ses joues sont légèrement clairsemées de taches de rousseur. Elle est souriante, ce qui rassure la petite fille.

Nori porte Lisa sur le lit roulant, et puis elles partent ensemble dans les couloirs jusqu’à une petite pièce toute blanche. Lisa trouve ce trajet très rigolo.

Voilà, on est arrivées, annonce Nori. C’est ici que je vais faire ton plâtre. Regarde, on va commencer par enfiler cette immense chaussette sur ta jambe. C’est une chaussette de géant, spécialement fabriquée pour les petites filles qui vont avoir un plâtre.

Lisa rigole pendant que Nori lui enfile la chaussette. Elle fait une petite grimace quand Nori passe par-dessus l’endroit de la fracture, car elle a un tout petit peu mal, mais ça ne dure pas.

Puis Nori prend une bande en coton recouverte de plâtre qu’elle mouille dans de l’eau et elle la pose sur la chaussette. Elle recommence, elle entasse les bandes tout le long de la jambe.

Lisa trouve ça amusant, on dirait que l’infirmière transforme sa jambe en bonhomme de neige. Sauf que sa jambe est toute chaude sous le plâtre.

Tout à coup, un médecin passe la tête par l’entrebâillement de la porte :

Nori, venez une seconde, s’il vous plaît, je dois vérifier quelque chose.

Lisa et sa maman se retrouvent seules dans la salle. Lisa pousse un soupir. Il est tard, c’est le milieu de la nuit, elle est épuisée et voudrait rentrer chez elle. Vivement que le plâtre soit terminé ! Sa maman la laisse une minute et jette un œil dans le couloir pour voir ce que fait Nori.

Pendant ce temps, une porte que Lisa n’avait pas encore remarquée s’ouvre au fond de la salle. Une nouvelle infirmière entre. Elle est brune, ses longs cheveux flottent dans son dos.

Petite fille, je vais juste ajouter une bande à ton plâtre en attendant que ton infirmière revienne.

Lisa ne sait pas quoi répondre. Cette infirmière est vraiment très belle et mystérieuse. On voit un tatouage en forme de corbeau sur son poignet. Elle prend une bande de plâtre, souffle dessus. Lisa a l’impression de voir de la lumière sortir de sa bouche en même temps que l’air. Puis l’infirmière pose la bande sur sa jambe. Ensuite, elle s’en va, aussi discrètement qu’elle est arrivée.

Quand Nori et la maman de Lisa reviennent dans la salle, Lisa sursaute. Elle a un air rêveur sur le visage, et songe à cette belle infirmière et à son corbeau sur le poignet.

Tout va bien ? demande sa maman soucieuse.

Oui, oui.

Lisa voudrait demander pourquoi une autre infirmière est venue, mais finalement, sans savoir pourquoi, elle se tait.

Nori finit de mettre toutes les bandes de plâtre. Elle lisse le plâtre avec ses mains pour lui donner une belle forme bien lisse.

Lisa sent ses yeux qui se ferment tout seuls. Sa maman la ramène dans la voiture, elle entend le bruit du moteur, puis elle sent que quelqu’un la porte jusqu’à sa chambre. Elle sent la bonne odeur de sciure de papa. Elle entrouvre les yeux, dit bonne nuit à ses parents et s’endort comme une masse.

Pour savoir la suite, restez connectés ! La sortie du livre est prévue pour dans un peu moins de trois semaines…

Pour recevoir toutes les nouvelles du blog, être informés des prochaines parutions, des concours et télécharger gratuitement mon livre “Faire aimer les balades à ses enfants”, abonnez-vous à la newsletter ICI.

Crédit photo : Aaron Burden sur Unsplash

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply